vendredi, septembre 30

Quel est le rôle d’un ergothérapeute ?

139

Prévenir les complications domestiques liées aux problèmes de la vieillesse, maintenir une activité régulière et permettre de préserver l’autonomie et l’indépendance, après une évaluation personnalisée de la situation et des besoins de la personne, telles sont nos missions clés.

Profession paramédicale, diplômée de l’État, notre profession d’ergothérapeute connaît un succès grandissant avec l’arrivée des « boomers » chez les personnes âgées et le nombre croissant d’ergothérapeutes libéraux.

A découvrir également : Résiliation : résilier sa mutuelle santé Mutuelle Ociane Matmut

Nos missions sont essentielles pour ce public fragile, qui souhaite avant tout rester chez lui le plus longtemps possible, et dans les meilleures conditions.

Diagnostic et recommandations : une approche concrète !

On nous demande souvent aujourd’hui après un accident domestique (une chute), un retour d’hospitalisation, la survenue d’une pathologie invalidante… Rarement à des fins de prévention et souvent trop tard, ce qui est regrettable, car cela limiterait les risques d’accident (qui peuvent, pour la plupart, être anticipés).

Lire également : Comment savoir si on est atteint de la maladie de Parkinson ?

Notre première action : le diagnostic . Notre rôle en tant qu’évaluateur de l’environnement de la personne, de ses activités quotidiennes, de ses besoins, de ses problèmes de santé, est crucial.

Suite à cette analyse et aux objectifs annoncés de notre patient, nous serons en mesure de proposer un rapport personnalisé de la situation.

Sur cette base, nous établirons des recommandations pour sécuriser le logement et l’adapter à la vie quotidienne de notre patient ! Toutes les recommandations sont uniques, car tous les patients ont des habitudes de vie différentes, des problèmes, c’est ce qui rend notre métier si passionnant.

Concrètement, nous pouvons par exemple proposer de modifier l’éclairage en fonction des pièces à vivre, d’installer un téléphone adapté, de sécuriser la salle de bain en optant pour une douche à l’italienne plutôt qu’une baignoire, de proposer d’autres stratégies pour sortir du lit, pour l’installation d’un monte-escalier, l’installation d’aides à la maison, la modification du cadre, etc.

Notre rôle est également de soutenir la personne et son entourage dans ce nouvel environnement : nous leur enseignerons ce qu’il faut faire au quotidien, quelles attitudes évitées, etc.

Si nécessaire, et c’est très fréquemment le cas, nous assurons la liaison avec les autres acteurs du parcours de soins : médecin généraliste, infirmier, etc.

D’un autre côté, l’ergothérapeute intervient également en plus des améliorations domiciliaires : dans la rééducation, dans la rééducation de la mobilité et des transferts, dans la rééducation des troubles cognitifs, dans le positionnement et la prévention des troubles posturaux assis et couchés, dans le conseil d’aides techniques…

Comment faire appel à un ergothérapeute ? Pour quel tarif ?

Nous sommes souvent recommandés par des professionnels de santé, par le bouche-à-oreille ou par des partenaires liés à bien vieillir (nous venons par exemple d’intégrer l’annuaire des ergothérapeutes sur le site bonjoursenior.fr).

Plusieurs retraites complémentaires soulignent leur lien avec les ergothérapeutes (par exemple : Agirc-Arrco).

Dans le cadre du programme « Bien chez soi », les retraités d’Agirc-Arrco âgés de 75 ans et plus peuvent bénéficier d’un soutien sous forme de contribution forfaitaire de 15 €. Le solde étant payé par le fonds de pension. Il s’agit d’une approche avant-gardiste qui, nous l’espérons, sera suivie par de nombreux fonds de pension à l’avenir.

Dans un cours classique, l’évaluation à domicile fait l’objet d’un devis sur mesure, en fonction de la situation du patient et de ses besoins. Le prix moyen d’une rénovation domiciliaire se situe entre 150 et 350 euros en moyenne. Ces taux sont donnés à titre indicatif et sont adaptés aux besoins et aux lieux d’intervention.