dimanche, décembre 4

Qui a droit à l’APL en maison de retraite ?

287

En plus de toutes les démarches auprès de la CNAV, bien préparer sa retraite implique également de connaître ses droits en matière d’aide au logement. S’il existe plusieurs types d’aide pour garantir aux personnes âgées que le ciel (ou leur toit) ne leur tombe pas sur la tête, l’APL (Personalized Housing Assistance) est certainement la plus courante. De quoi s’agit-il ? Qui peut en bénéficier ? Pour tout savoir sur vos droits à l’APL si vous êtes retraité, suivez le guide !

Qu’est-ce que le PLA ?

L’aide personnalisée au logement (APL) est une aide versée par votre fonds d’allocations familiales. Il existe deux autres allocations de logement proposées par la CAF : l’ALF (Family Housing Allowance) et l’ALS (Social Housing Benefit). Ces trois aides versées par la CAF ne sont pas cumulables. D’autre part, l’APL peut être combinée avec l’aide sociale pour l’hébergement (ASH) ou l’autonomie d’allocation personnalisée (APA).

Lire également : Qui paie la retraite complémentaire ?

Le but de l’APL est de réduire le montant de votre loyer, ou votre les paiements si vous êtes propriétaire, sous réserve des conditions de ressources de toutes les personnes qui composent la maison. Cette indemnité sera ensuite versée chaque mois, soit directement sur votre compte bancaire, soit sur le compte de l’établissement sous contrat.

Nos conseils APL et retraite  : pour savoir si vous êtes éligible à cette assistance de la CAF, n’hésitez pas à faire une simulation en ligne.

A voir aussi : Quel salaire brut pour 1700 euros net ?

Retraités : dans quelles conditions pouvez-vous bénéficier d’une aide personnalisée au logement ?

L’APL et la retraite sont bien compatibles ! En tant que retraité, vous avez droit à cette aide financière. Il existe plusieurs scénarios :

  • Vous êtes locataire ou résident d’un établissement d’hébergement agréé pour personnes âgées
  • Vous êtes propriétaire et avez contracté un prêt dans le cadre d’un accord ou d’une adhésion sociale

En plus des conditions de ressources, votre hébergement doit répondre à certains critères afin de vous permettre de bénéficier de l’APL. En fait, elle doit :

  • Être votre résidence principale et être situé en France Avoir
  • une surface habitable minimale
  • Répondre à un critère de performance énergétique minimum
  • Présenter aucun risque pour votre santé ou votre sécurité physique
  • Être équipé d’équipements qui le rendent adapté à un usage résidentiel (eau potable, cuisine zone, installation sanitaire, etc.)

En outre, si vous vivez dans une maison de retraite ou une autre institution conventionnée, le coût du logement et le lieu où se trouve l’établissement seront également pris en compte.

APL et retraite : comment postuler ?

Vous pouvez demander une allocation personnalisée au logement directement en ligne, sur le site de la CAF. Si vous êtes dépendant du régime agricole, vous devrez vous connecter au site Web de la MSA. Un certain nombre de documents vous seront demandés, notamment :

  • La copie recto-verso de votre certificat de location ID
  • A RIB A
  • valide

  • complété, daté et signé par votre propriétaire

Pour en savoir plus sur le thème de l’APL et de la retraite, n’hésitez pas à consulter le site du gouvernement qui résume les conditions et les procédures étape par étape.

Et si vous avez d’autres questions concernant vos droits, n’hésitez pas à consulter notre page spéciale sur tous les droits et procédures en matière de retraite.