samedi, mai 18

3 étapes pour souscrire un contrat d’assurance vie

1159

Outil d’épargne vous permettant de vous constituer un capital à moyen ou long terme, l’assurance vie peut-être financièrement très avantageuse pour votre porte-monnaie. Le principe est que vous investissez une somme de base, qui sera augmentée de certains intérêts avec le temps. Dans notre article du jour, découvrez comment souscrire un contrat d’assurance vie en 3 étapes.

1. Choisissez un contrat qui vous convient

Avant de vous lancer dans la signature irréfléchie de votre contrat d’assurance vie, il est important d’apporter une attention particulière aux conditions de ce contrat et d’en discuter longuement avec votre assureur. En effet, il existe des contrats très peu avantageux qui obligent l’assuré à effectuer des versements mensuels. Ce critère très contraignant de versement doit être vérifié en amont de votre acquisition de contrat. Nous vous déconseillons fortement de vous rapprocher de ce type de contrat car si vous n’effectuez pas les versements correctement, vous devrez régler des pénalités financières. Mieux vaut préférer un contrat à versements libres, que vous alimentez comme et quand bon vous semble. Vous pouvez vous intéresser aux contrats d’assurance vie proposés par Sicavonline, qui sont justement très flexibles et très arrangeants pour vous.

Lire également : Mutuelle pour senior : comment la choisir ?

2. Effectuez votre premier versement

Maintenant que vous avez pris connaissance des conditions de votre contrat d’assurance vie, que vous avez posé toutes vos questions à votre assureur et que vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure, il ne vous reste plus qu’à officialiser votre contrat en réalisant un premier versement. Il est important de réfléchir à la somme que vous souhaitez placer en fonction de votre situation et de vos capacités financières. Généralement, vous devez respecter une somme minimale s’élevant à plusieurs milliers d’euros. N’oubliez pas qu’il est beaucoup plus intéressant de ne pas toucher à cet argent pendant plusieurs années (au minimum 8 ans), bien que vous ayez totalement la possibilité d’arrêter votre contrat quand vous le désirez et de récupérer la somme. De ce fait, gardez en tête que vous n’aurez pas accès à cet argent pendant un petit moment. Dès lors que le versement est effectué, votre assureur vous fait parvenir des documents légaux incluant entre autres les conditions générales.

3. Désignez vos bénéficiaires

Lorsque vous procédez à une ouverture de contrat d’assurance vie, votre assureur vous propose de désigner le bénéficiaire de cette assurance en cas de vie (logiquement vous-même) mais également de choisir des bénéficiaires à qui reviendraient vos capitaux en cas de décès. Vous êtes complètement libre dans le choix de vos bénéficiaires, et vous pouvez indiquer autant de personnes que vous le souhaitez. Ayez en mémoire que vous pourrez modifier cette désignation quand vous le voulez. Vous avez la possibilité d’exiger une répartition égalitaire, ou au contraire non-égalitaire entre tous vos bénéficiaires. La désignation de ces bénéficiaires est particulièrement importante car elle permet au contrat d’assurance vie de détenir des qualités successorales à ne pas négliger. Vous pouvez ainsi faire bénéficier votre capital et votre épargne à vos héritiers.

A lire également : L'importance de la restauration collective de qualité dans les EHPAD

————–

Vous savez désormais comment souscrire votre prochain contrat d’assurance vie. Si ce type de placement vous intéresse, c’est maintenant à vous de jouer !

4 Évaluez régulièrement la performance de votre contrat

Les contrats d’assurance vie sont variables, en fonction des marchés financiers et des produits choisis. De ce fait, il est recommandé de suivre attentivement l’évolution de la valeur du capital placé sur le contrat.

Une fois que vous avez souscrit votre contrat d’assurance vie, vous devez suivre les marchés financiers dans leur ensemble. N’hésitez pas à contacter votre assureur pour comprendre les raisons.

Selon l’évolution du marché financier et fiscal français, il peut être opportun • voire nécessaire • de réaliser un arbitrage partiel ou total afin d’optimiser son placement au sein du contrat.

Souscrire un contrat d’assurance vie demande avant tout une grande réflexion quant aux choix qui conviendront le mieux à vos attentes, ainsi qu’à celles que vous aurez pour vos bénéficiaires.

Cela implique aussi que vous soyez vigilant quant aux termes et conditions générales comprises dans votre offre choisie (durée minimum d’investissement requise notamment), mais aussi concernant la qualité et la compétence technique ainsi qu’au sérieux moralité commerciale proposées par l’organisme assurant celui-ci.

En définitive, rien ne sert de faire vite lorsqu’il s’agit de prendre ce genre de décisions importantes. Prenez le temps nécessaire pour bien comprendre tous les tenants et aboutissants de votre contrat d’assurance vie.

5 Révisez votre contrat en fonction de vos objectifs et de votre situation personnelle

Révisez votre contrat en fonction de vos objectifs et de votre situation personnelle.

Une fois que vous avez souscrit un contrat d’assurance vie, ne l’oubliez pas dans un tiroir ! Effectivement, il faut le suivre régulièrement, car la vie est faite de changements qui peuvent avoir des répercussions sur votre assurance vie.

Votre situation personnelle peut changer : mariage, naissance d’un enfant, divorce… Vous pouvez avoir besoin de modifier les bénéficiaires désignés ou bien encore le montant du capital garanti. De même, si vous changez d’avis sur les modalités choisies pour votre contrat (versements périodiques, par exemple), n’hésitez pas à revoir la copie avec votre conseiller financier.

Il peut être utile aussi de faire une évaluation régulière des performances du fonds en euros ou des unités de compte choisis dans le cadre du contrat. Si ceux-ci sont peu performants ou se déprécient fortement depuis 12 mois, par exemple (on parle souvent alors d’un rendement net moins bon qu’à l’accoutumée), envisagez peut-être une réorientation partielle ou totale vers d’autres supports plus adaptés à vos besoins actuels et futurs.

Pour conclure cette étape cruciale, soyez attentif et vigilant quant aux conditions générales proposées ainsi qu’à tous les aspects techniques inhérents à ce type d’offre afin que celle-ci reste toujours performante au fil du temps !

Souscrire un contrat d’assurance vie requiert une certaine réflexion quant aux choix des bénéficiaires, aux modalités de versement et à la gestion du contrat. Il faut choisir les options qui conviendront le mieux à vos attentes et à celles que vous avez vis-à-vis de votre épargne. N’hésitez pas à consulter régulièrement votre contrat pour l’adapter en fonction des évolutions économiques ou personnelles.