vendredi, juillet 12

Qui paie la retraite complémentaire ?

2428

À compter du 1er janvier 2019, les deux régimes de retraite complémentaires Agirc et Arrco fusionnent en un seul régime, l’Agirc-Arrco.

Deux tranches de salaire et deux taux de cotisation

Parallèlement, le nouveau régime Agirc-Arrco modifie le système de contribution.

A lire également : Pour quelles raisons peut-on vous refuser une pension de réversion ?

Il établit une base de cotisation comprenant 2 tranches salariales :

  • le premier entre le premier euro et le montant correspondant à un plafond de sécurité sociale ;
  • le second entre le montant du plafond de la sécurité sociale et le montant correspondant à 8 plafonds de sécurité sociale.

Sur chaque tranche de salaire, un taux de cotisation est appliqué, lui-même réparti entre l’employeur et les salariés, au taux de 60 % et 40 % respectivement.

A voir aussi : Préparer sa retraite : les erreurs à éviter pour profiter pleinement de cette nouvelle étape de vie

Cependant, les employeurs peuvent appliquer une distribution plus favorable aux employés volontairement ou conformément aux dispositions des traités qui augmentent ces taux et/ou prévoient une répartition plus favorable pour les employés.

Un module pour convertir les contributions

taux Afin de connaître les taux de cotisation applicables aux salariés à compter du 1er janvier 2019, Agirc et Arrco fournissent aux entreprises un convertisseur de taux de cotisation.

Qu’advient-il des autres contributions ?

Les contributions AGFF, CET (Temporary Balance Contribution) et GMP disparaissent le 31 décembre 2018.

Dans le même temps, deux autres contributions sont créées : la contribution à l’équilibre général (CEG) et un nouveau TEC (contribution à l’équilibre technique).

En outre, la contribution de l’APEC est maintenue.

Sources et références : Site web d’Agirc-Arcco

Êtes-vous prêt pour la retenue à la source ?

Choisissez une solution clé en main pour simplifier votre paye et économiser jusqu’à 40 % de temps de traitement