vendredi, septembre 30

Comment se calcule les frais de donation ?

105

3.7 / 5 ( 4

votes ) Un simulateur d’impôt sur les dons avec usufruit vous permet de calculer le montant de votre impôt. Pour cela, le calcul est basé sur 2 échelles : l’échelle de valeur de l’usufruit selon votre âge, l’échelle des frais de don après déduction et selon la relation avec le bénéficiaire. Zoom sur la méthode de calcul et des exemples concrets…

A lire aussi : Quelles sont les aides pour une personne seule ?

Donner avec l’usufruit : pourquoi et comment donner au cours de sa vie ?

Donner un bien ou l’argent versé à vos proches au cours de votre vie est :

  • Pour les récompenser ou les aider financièrement : vous donnez de l’argent à vos enfants pour financer leur premier achat immobilier, vous leur offrez des œuvres d’art ou des titres en cadeau d’anniversaire, vous leur transférez la propriété d’une résidence secondaire par pure générosité…
  • Pour réduire l’impôt au moment de votre succession : en donnant au cours de votre vie, vous bénéficiez du mécanisme des allocations successives. Le don d’actifs jusqu’à 100 000€ par parent et par enfant, tous les 15 ans, vous permet de transmettre tous vos actifs sans aucun impôt !

Donner un bien immobilier avec réserve d’usufruit, c’est optimiser sa succession tout en préservant un droit de jouissance sur la propriété…

A lire également : Ce qu'il faut savoir sur le métier de conseiller funéraire

Zoom sur les réductions successives :

Lorsque vous faites un don, vous payez des impôts : nous parlons d’impôt sur les dons. Mais avant de calculer le montant de cette taxe, l’administration applique un réduction. C’est-à-dire que l’administration soustrait de la valeur de la propriété que vous donnez un montant fixe. L’impôt sur les dons est ensuite calculé sur la valeur restante.

Le montant de la réduction dépend de votre relation avec le bénéficiaire du don :

Relation Montant de l’ abattement 2021
Enfants 100 000€ Mari
et partenaire de Pacs 80 724€
Petit-enfant 31,865 €
Arrière-petit-enfant 5 310€
Frère ou sœur 15,932€
Neveu ou nièce 7 967€

Exemples :

  • Vous offrez un appartement de 200 000€ à vos 2 enfants. Ils reçoivent donc chacun une valeur de 100 000€, soit la valeur de la remise ! 100 000€ – 100 000€ = 0. Aucuns frais de don à payer.
  • Vous offrez cet appartement à votre partenaire de Pacs, qui bénéficie d’une réduction de 80 724€. Vous payez donc l’impôt sur les dons sur 200 000 – 80 724 = 119 276€.

L’avantage majeur de la réduction : elle est renouvelée tous les 15 ans !

15 ans après avoir donné votre appartement à vos enfants, vous pouvez leur donner 100 000€ supplémentaires chacun sans payer de frais de don. Petit à petit, vous transférez votre patrimoine gratuitement : vos enfants économisent d’importants droits de succession le jour de votre décès…

Focus sur le don avec réserve d’usufruit :

Vous pouvez faire don de votre propriété, en particulier de l’immobilier, à l’aide d’un réserve d’usufruit. Ce système est non seulement un outil d’optimisation de votre patrimoine, mais également un bon moyen de vous protéger. Explications :

  • Vous donnez à vos enfants la propriété d’un bien immobilier. Ils paient des taxes sur les dons sur la valeur unique de cette nu-propriété (inférieure à la pleine propriété). Le jour de votre décès, ils récupèrent l’usufruit gratuitement, sans payer d’impôt sur les successions.
  • Vous conservez l’usufruit de l’immobilier jusqu’à votre mort. C’est-à-dire que vous pouvez continuer à y vivre, ou le louer et percevoir les revenus locatifs.

Les frais de notaire et les frais de don : combien coûtent-ils ?

Lorsque vous faites un don avec une réserve d’usufruit, vous payez :

  • Frais de notaire, le cas échéant. Si vous faites don d’actifs immobiliers, en particulier, vous êtes obligé de passer par un notaire. Pour le payer, vous lui payez des honoraires (les émoluments). Votre notaire vous facture également les droits et taxes qu’il remet ensuite au administrations — taxe sur la publicité foncière, frais d’évaluation et de perception et CSI. Cet article représente environ 2 % de la valeur du bien que vous offrez.
  • Frais de don, après réduction. Cette taxe représente un pourcentage de la valeur du don. Lorsque vous donnez la nue-propriété (vous réservez l’usufruit), c’est la valeur de la nue-propriété qui sert de base au calcul. Vos frais de don, en fonction de votre âge, sont alors considérablement réduits.

Les 2 échelles du simulateur d’impôt sur les dons avec usufruit :

Lorsque vous utilisez un simulateur d’impôt sur les dons avec une réserve d’usufruit, le résultat de la simulation est basé sur 2 variables. L’échelle de la valeur de l’usufruit d’une part, l’échelle des frais de don d’autre part.

L’échelle de l’article 669 du Code général des impôts (CGI) :

Âge de l’usufruitier Valeur de l’usufruit (%)
Moins de 21 achevés 90%
Moins de 31 révolus 80%
Moins de 41 révolus 70%
Moins de 51 Révolus 60%
Moins de 61 révolus 50%
Moins de 71 révolus 40%
Moins de 81 révolus 30%
Moins de 91 révolus 20%
Plus de 91 terminé 10%

Lorsque vous faites un don avec une réserve d’usufruit, l’impôt sur les dons est calculé sur la valeur de la nu-propriété que vous donnez. Plus vous êtes jeune, plus la valeur de l’usufruit est importante : la valeur de la nu-propriété est faible, vos droits de donation sont considérablement réduits !

Illustration :

  • Vous donnez la pleine propriété d’un appartement de 200 000€ lorsque vous avez 40 ans. La valeur de l’usufruit est de 70 % : vos droits de don sont donc calculés sur le valeur restante de 30 % (simple propriété), soit 60 000€.
  • À 70 ans, l’usufruit est évalué à 40 % : les impôts sur les dons sont calculés sur 60 % des 200 000€, soit 120 000€.

Plus vous donnez quand vous êtes jeune, moins vous payez de frais de don.

L’échelle des frais de don après réduction :

Le montant de l’impôt sur les dons est d’autant plus élevé que la relation avec le bénéficiaire est éloignée.

L’échelle applicable pour un don à vos descendants (enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants) ou à votre conjoint ou partenaire de Pacs :

De 8 073

De 12 110

933€

À partir de 552€

325

Partie imposable après abattement Barème de l’impôt
Jusqu’à 8 072€

5%
€ à 12 109€ 10 

%
€ à 15 932€

15 % De 15
à 552 324€

20 %
à 902 838€ 30%
De 902 839€ à 1 805 677 40%
En savoir plus à partir de 1 805 677€ 45%

Est-ce que tu le donnes à tes frères et sœurs ? Vous êtes taxé de 35 à 45 %. Pour votre neveu ou votre nièce, les frais de don sont de 55 %.

Simulation de vos droits de don avec l’usufruit :

À 40 ans, vous avez un appartement d’une valeur de 200 000€ et une maison d’une valeur de 300 000€, ainsi que 2 enfants.

1/ Vous donnez l’appartement à vos enfants en pleine propriété.

Chaque enfant reçoit une valeur de 100 000€. En application de la réduction, vous ne payez pas de frais de don. Sachez toutefois que vous payez des frais de notaire pour l’établissement de l’acte authentique. Ces coûts s’élèvent à environ 2 % du bien, soit 4 000€.

2/15 ans plus tard, vous faites don de votre maison dans le cadre d’un don avec réserve d’usufruit — vous voulez continuer à l’habiter.

Chaque enfant reçoit à cette occasion une valeur de 300 000/2 = 150 000€. Alors tu as 55 ans. À cet âge, la valeur de l’usufruit est de 50 % : les taxes sur les dons sont donc calculées sur la valeur restante, soit 75 000€ par enfant. Puisque la réduction de 100 000€ a été renouvelée, vous ne payez pas de frais de don. Vous payez les frais de notaire, calculés sur la valeur totale de la maison : 2 % x 300 000€ = 6 000€.

3/ Résultat  : vous avez transmis tous vos actifs sans frais de don, pour un coût de 10 000€ (frais de notaire).

Dans le même exemple, si vous ne faites pas de don au cours de votre vie :

  • À votre décès, vos enfants partagent votre patrimoine : (200 000 300 000) /2 = 250 000€ chacun.
  • La réduction s’applique une fois par enfant : l’impôt sur les successions est calculé sur 250 000 – 100 000 = 150 000€.
  • Chaque enfant paie environ 28 200€ pour hériter.
  • En

  • conséquence, vous aurez transféré vos actifs pour un coût de 56 400€.

Pour aller plus loin : la restitution des droits de donation en cas d’usufruit successif

Une autre subtilité intéressante mérite d’être clarifiée. Lorsque vous êtes en couple, vous pouvez donner votre bien immobilier à vos enfants avec une réserve d’usufruit « successif » au profit de votre conjoint. Si vous décédez avant votre conjoint, l’usufruit lui revient gratuitement. Ensuite, l’usufruit sera transmis automatiquement et gratuitement à vos enfants.

L’avantage de ce mécanisme d’usufruit successif : vous protégez votre conjoint survivant, tout en réduisant peut-être encore davantage l’impôt sur les dons. En effet, l’impôt sur les dons est calculé le jour du don avec réserve d’usufruit, sur la valeur de la nue-propriété en fonction de votre âge. À votre décès, l’usufruit est transmis à votre conjoint survivant : la valeur de la nue-propriété est ensuite recalculée en tenant compte de l’âge du conjoint survivant au jour du don. S’il l’est plus jeunes que vous, vos enfants se voient rembourser les frais de don proportionnellement.

Illustration :

À l’âge de 60 ans, vous donnez un appartement de 300 000€ à un enfant, avec réserve d’usufruit successif au profit de votre conjoint. Votre conjoint a alors 40 ans.

  • La valeur de votre usufruit à 60 ans est égale à la moitié de la valeur de l’appartement, soit 150 000€.
  • Après un abattement de 100 000€, votre enfant paie des frais de don de 50 000€, soit environ 8 200€.
  • Vous décédez avant votre conjoint, qui récupère donc l’usufruit. Les impôts sur les dons sont réévalués : à 40 ans, la valeur de l’usufruit passe à 70 %. Les frais de don sont donc calculés sur la base d’une valeur de 30 % de l’appartement, soit 90 000€. Après réduction, l’impôt sur les dons est nul. Votre enfant peut demander le remboursement de l’impôt sur les dons.

Notez qu’un simulateur de droits de don avec usufruit n’intègre pas nécessairement toutes vos données. Pour un résultat fiable, et des conseils judicieux, contactez un notaire !