dimanche, décembre 4

Comment se débarrasser de l’agressivité ?

252

Question de Christine :

J’aimerais contrôler mon agressivité que je peux avoir envers les autres de telle sorte que, quand quelqu’un me dit quelque chose que je n’écoute personne, je fais toujours à ma tête, je dis et je donne des ordres souvent sans m’en rendre compte, je m’en prends souvent à ma mère ou à mon partenaire qui vient de me quitter pour ça, j’ai deux enfants 3 et âgé de 4 ans, il me dit que si j’arrive à changer, il reviendra peut-être, mais il me dit que je dois d’abord le faire pour moi.

A découvrir également : Quel est le rôle d'un ergothérapeute ?

Merci, j’ai vraiment besoin d’aide.

Ma réponse :

A voir aussi : Qu'est-ce que le Chimiofog ?

La première chose que vous devez comprendre est que nous ne pouvons pas agir sur un mécanisme dont nous ne comprenons pas comment il fonctionne.

Pour apprendre à gérer votre propre agression, vous devez commencer par un travail préliminaire de connaissance de vous-même et des raisons qui vous sont propres, pour agir comme vous le faites. En ne le faisant pas, vous risquez simplement de « réprimer » ce que vous proposez « gérer ».

Commencer ce travail, c’est répondre sincèrement et honnêtement à la question : pourquoi ai-je un tel besoin d’être agressif ? Pour ce faire, vous devez abandonner les jugements moraux négatifs que vous avez sur vous-même (parce qu’en fait vous ne pouvez être que ce que vous êtes), alors écoutez vous-même et écoutez la façon dont vous vous êtes certainement senti mal aimé et maltraité par les autres.

Il ne peut y avoir d’agression sans un sentiment personnel d’injustice et d’impuissance au préalable. Les personnes agressives sont simplement des personnes qui n’ont pas encore eu l’occasion de prendre soin de leur souffrance (et j’admets volontiers que cela ne les empêche pas d’être parfois dangereuses et difficiles à vivre pour elles-mêmes comme pour les autres).

Alors, que dit celui que tu ne veux pas entendre ? Que dit la partie de vous, très peu écoutée, et qui demandez-vous d’être quoi pour le moment « cela ne peut pas être » ?

En lui demandant de changer sous peine de devoir perdre l’amour, vous et votre partenaire mettez intense pression sur elle.

En revanche, lorsque votre compagnon vous dit que « vous devez le faire pour vous », il a raison. Pouvez-vous vous ouvrir à ce « pour vous » et simplement laisser ce qui pèse sur votre cœur depuis si longtemps et que vous avez appris à gérer par l’agression ?

Vous n’êtes pas la personne « sans raison d’être agressive » que vous prétendez être et qui, bien trop facilement, adopte le point de vue de la personne qui lui reproche d’être telle qu’elle est. Celui qui – en vous – « n’écoute personne, ne fait que donner des ordres ou attaquer les autres » a une raison de le faire. Voulez-vous vous ouvrir à « sa raison » et la comprendre ?

Nul doute que vous avez peur de vous faire « manger par elle » en vous ouvrant à elle et en la comprenant. Cette peur – si elle existe – ne ferait que renforcer votre aveuglement à son égard, parce que vous ne savez pas encore que nous amplifions en nous, tout ce que nous refusons d’accueillir en nous, et que le seul moyen d’accéder à celui qui désire tant la paix dans votre relation avec les autres, c’est de vous ouvrir à celui qui est en vous qui vous fait tant peur. Parce que s’ouvrir à elle, ce n’est pas avoir à se résoudre à se sentir vaincu par elle, mais au contraire lui permettre de se sentir écoutée, condition d’équanimité enfin trouvée par la totalité de soi-même.

Il y a en vous « quelqu’un » qui a trouvé le moyen d’agressivité pour essayer de s’en sortir à tout prix. Peut-être même cette façon d’être sauvée — à un moment donné — celle qui avait tant besoin de vivre pour elle-même. Aujourd’hui, les choses semblent avoir changé, vous êtes devenue mère et adulte, peut-être n’avez-vous plus besoin de garder cette coquille agressive pour entrer en relation avec les autres ? Peut-être ne l’avez-vous même pas encore remarqué ?